«

»

Fév 24

Vieux châtaigniers en Cévennes

« O vétérans de nos vallées

Vieux châtaigniers aux bras tordus …

Suspendus aux flancs des collines » …

Cette strophe de l’hymne « La Cévenole » montre bien l’importance que revêt cet arbre mythique dans la culture cévenole.

En citant Daniel Travier – fondateur et conservateur du musée des vallées cévenoles –

le cévenol a vécu par et pour le châtaignier. L’homme et l’arbre ont formé un couple indissociable dans une totale dépendance. le châtaignier reste avec le protestantisme, le marqueur identitaire majeur de l’ensemble des vallées cévenoles. Véritable ciment de ce pays, il en est devenu le symbole, bois des berceaux comme celui des cercueils … »

Ces vieux arbres, témoins de plusieurs siècles de la vie en Cévennes, sont là pour nous rappeler toute cette civilisation passée.

Un exemplaire assez majestueux étend ses frondaisons au dessus du toit de notre gîte « la Clède de Monéry », sans atteindre toutefois le gabarit du spécimen figurant sur les photos

vieux châtaignier au tronc noueux

  un châtaignier pluri-centenaire

un châtaignier au tronc noueux

tronc imposant et tortueux

gros plan sur le tronc noueux

   gros plan sur le tronc noueux et tourmenté

 

.

Son immense tronc noueux force vraiment le respect.

Sauriez-vous reconnaître le lieu où trône cette silhouette imposante ?

Laisser un commentaire